Panier 0

Guyancourse - la der' avant Boston

Courses

Au programme une petite séance de seuil, pas de course à deux semaines du marathon. Donc pas de Garfield, pas de pression et que du bonheur. Évidemment je me plante deux fois avant de trouver Guyancourt et une fois dans Guyancourt je tourne comme une âme en peine pour trouver le gymnase (une fois devant le gymnase il y a des affichettes pour la course, pfff) - c'est épic mais peu importe : il fait beau. Vraiment beau. Le tout est bien organisé, le dossard est rapidement retiré, le sac déposé. Je suis d'ailleurs en excellente compagnie : je tombe sur Wendy qui est encore sous le charme de son écotrail super bien réussi, et sur Taz qui accompagne Domi qui lui accompagne les Dunes d'Espoir. Le bagnard aussi fait parti de l'équipe des Dunes d'Espoir, vraiment impressionnant sachant qu'il souffre encore d'une tendinites depuis l'écotrail et les 6h de Buc le week end dernier. Après quelques mondanités je galope en direction échauffage.
Quelques vingt minutes plus tard on est tous sur la ligne de départ et quelqu'un me fait remarquer que c'est pas l'endroit pour faire une séance d'allure pour un marathon "parce que ici ça descend et ensuite ça monte", arfff, encore un qui n'a jamais entendu parler de Heartbreak Hill.

Hop on part, à 4min à l'heure pour gagner un peu d'espace avant d'arriver dans la forêt où ça va coincer un peu (on est quand même 500 coureurs). Au bout de quelques centaines de mètres on part déjà dans la forêt, un petit chemin roulant. Ça descend tranquillement et j'en profite pour contempler un peu la nature printanière, c'est beau, les premiers verts tendres et ça sent déjà le printemps. Le chemin ondule, je garde un oeil sur le cardio, faut pas s'emballer et de toute manière j'ai déjà 80 km sous le capot depuis mardi dont 36 sur les dernier 36 heures. Mes jambes ne vont pas tenir si je force trop. Petit coucou à mon amie Agnès qui est bénévole, placée entre le 2ème et 3ème kilo. Le chemin continue à descendre, au 3ème kilo on atteint les étangs, très beau dans leurs habits printaniers. Je franchis le 4ème kilo au bout de 18min35, tip top en ligne avec ce que j'ai voulu faire et les jambes vont encore très bien. On fait le tours des étangs et je me réjouit de la beauté du site, c'est une première pour moi et je suis ravie de découvrir ce lieu dans ces conditions, un peu de soleil, pas trop, température idéale. Au 5ème je double les Dunes d'Espoir, le Bagnard boite mais
court. Quel courage. Ravito au 6ème et d'où coup ça grimpe sec. Gloups, flute, mais je vais jamais tenir. Un sentiment de panique m'envahit. Je mets doucement une patte devant l'autre. Doucement - et je double du monde, bcp de monde. Hmmm. Ça va me rattraper une fois au sommet. Je me prépare au coup d'après sommet et ben, bizarre, ça va tjrs bien. Mes jambes sont fraîches. J'appuie un peu, les gambettes partent toutes seul
es. Cool, je regarde ma montre, ooooooooops 4min30 au kilo. Stooooooooop. Je ralentis, malgré moi. Restons sage. Il y a trois, quatres féminines devant moi, dans mon champs de vision, normalement j'en ferai qu'une bouchée. Mais pas aujourd'hui.

Quelqu
es centaines de mètres sur du bitumes pour reprendre les chemins forestiers, une mini descente, une mini montée, il y a un photographe et j'essaie de faire un joli sourire, une ligne droite et nous voici de retour sur la route qui nous amène au stade où on fera les derniers mètres. Un petit coucou à Taz qui attend dans les gradins et je franchi la ligne d'arrivée en 47 minutes et quelques brouettes. Un peu trop rapide par rapport à ce que j'aurai voulu faire mais c'est peut-être pas pile poil 10000m non plus. Peu importe. Je suis ravie de la fraicheur de mes jambes et l'échappée de mes jambes post montée.
Un petit t-shirt et une rose (merrrrrrrrrrci) plus tard je vais rejoindre Taz pour papoter un peu et attendre les Dunes d'Espoir.

Ensuite je dois partir rapidement (même pas le temps d'attendre Agnès ) parce que mon Tiga m'attend à la maison (et je ne le vois pas souvent ces jours-ci entre son boulot et mes voyages).

Il faut absolument qu'il vienne la prochaine fois, il aurait adoré cette belle course si bien organisée.




le cardio





Article précédent Article suivant


  • loicm le

    Hello Nina, visiblement, à 2 semaines de Boston, tous les voyants sont au vert. c’est génial, cela s’annonce bien pour t’eclater à Boston. Bonne fin de prépa 

  • Bambi le
    BRAVO !! That’s the spirit, un premier podium sur cette belle coursette avec l’écotrail dans les pattes – tu es vraiement en top forme ! à très bientôt sur le chemin du 78 gros bisous
  • Wendy le

    Coucou Nina,Ravie de t’avoir croisé hier matin! Super ton récit et une très belle matinée passée à Guyancourt, bonne continuation pour ta prépa Boston,bises,wendy (3ème V1F hier et premier podium dans ma vie!)

  • Bambi le
    non, c’est en bateau ou en courant
  • tiger le

    ….du moment qu’on y va pas en avion….



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés